Toulouse 05 61 14 20 74 | Marseille 04 91 33 26 21 baylebesson@orange.fr

La protection juridique ? Une option proposée par votre assurance pour quelques dizaines d’euros :

Lorsque vous souscrivez un contrat d’assurance pour votre véhicule, bien souvent l’assureur vous propose en option moyennant quelques dizaines d’euros supplémentaires un contrat de protection juridique.

Beaucoup d’assurés refusent ce surcoût mais cet article va vous démontrer que la protection juridique est nécessaire, voire même indispensable en cas de vice caché d’un véhicule acheté à un garage ou un particulier.

Lorsqu’un automobiliste achète un véhicule et que celui-ci est affecté de vices cachés, l’acheteur demande généralement au vendeur soit d’assumer les frais de la réparation, soit d’annuler la vente et de lui rembourser le prix.

Lorsque le vendeur refuse de négocier, l’acheteur est donc obligé de prendre un avocat de préférence spécialisé en droit de l’automobile.

Avant d’engager  une procédure, il faut au préalable déterminé quel est le vice, quel est le coût de la réparation et si ce vice existait ou pas au jour de la vente.

Si vous avez un contrat de protection juridique, c’est la protection juridique qui mandatera son expert et cela ne vous coûtera rien.

Vice caché d’un véhicule et procédure : Une avance de trésorerie importante

Si vous n’avez pas de contrat de protection juridique, il faut que vous fassiez appel à un expert indépendant et le coût de son expertise variera entre 300 € et 600 €.

Lorsque cet expert amiable organisera une réunion d’expertise, il peut se passer plusieurs choses.

Soit la partie adverse ne vient pas à la réunion d’expertise et dans ce cas-là, vous serez obligé de faire une procédure en justice pour demander la désignation d’un expert judiciaire.

Soit la partie vient ou est représentée et elle constate que le véhicule est affecté de vices qu’elle ne conteste pas, dans ce cas-là il ne sera pas nécessaire de faire la procédure en désignation d’expert judiciaire.

Soit la partie adverse est présente et représentée et n’est pas du tout d’accord avec  les conclusions de votre expert, dans ce cas-là il faudra faire une procédure en justice en désignation d’expert judiciaire.

C’est dans le cadre de cette procédure de désignation d’expert judiciaire que l’intérêt d’avoir souscrit un contrat de protection juridique apparaît.

En ce qui concerne les honoraires d’avocat, le contrat de protection juridique en prend une bonne partie, mais surtout et c’est ce qui est le plus important, il prend en intégralité les frais d’huissier, mais également les frais de l’expert judiciaire qui varient en moyenne entre 2.000 € et 5.000 €.

Si vous n’avez pas pris de contrat de protection juridique et que vous souhaitez faire une procédure, c’est vous qui devez faire l’avance de ces frais et si en bout de course c’est le vendeur qui est déclaré responsable, il devra vous rembourser toutes ces sommes.

C’est pour cela que je vous conseille vivement de souscrire un contrat de protection  juridique qui ne vous coûtera que quelques dizaines d’euros de plus par an, mais qui vous permettra d’économiser des milliers d’euros si toutefois vous devez faire une procédure devant le Tribunal.